Nutritions Mincir et manger sereinement
Mincir et manger sereinement

Les beaux jours arrivent et en même temps fleurissent les régimes minceur dans les magazines féminins. Pourtant la plupart des femmes ayant testé ces régimes savent bien que les kilos reviennent. Sans parler des frustrations, des risques de carences nutritionnelles et de l’estime de soi qui est parfois mise à rude épreuve.

Pour en finir avec ces kilos superflus la meilleure solution est celle qui permet une transition en douceur, qui respecte notre corps et ses besoins physiologiques, ainsi que notre équilibre émotionnel.

45221713_mlComprendre la physiologie

Le surpoids et l’obésité correspondent à un excédent de graisse dans le corps.
La première notion fondamentale est la suivante : le poids d’équilibre de chacun d’entre nous est globalement déterminé par l’équilibre entre la quantité des entrées (calories alimentaires) et des sorties (calories brûlées et éliminées), et régulé à la fois par une homéostasie hormonale et psychologique.
Plus simplement quand il y a plus d’entrées que de sorties, le poids augmente. Mais nous avons tous côtoyé des personnes minces qui mangent assez bien, et des personnes fortes qui mangent modérément. Il faut donc ajouter que le poids d’équilibre est aussi largement dépendant des autres facteurs régulateurs.

Risques

Le poids idéal est défini de manière statistique. C’est le poids pour lequel on présente la meilleure santé. Lorsqu’on s’en éloigne en hausse ou en baisse, le risque de maladie augmente.
La première conséquence du surpoids et de l’obésité est la détérioration de l’organisme. L’obésité est un vrai danger, le corps souffre, et l’espérance de vie en prend un coup.
Selon l’OMS la hausse du poids est un facteur de risque majeur pour les maladies cardiovasculaires, le diabète, les troubles musculo-squelettiques, en particulier l’arthrose et certains cancers.

Causes

Lorsque l’on s’intéresse aux causes réelles de nos kilos, et que l’on prend le temps de les comprendre on se rend compte parfois de l’insuffisance des régimes restrictifs.
Il est évident que les comportements alimentaires constituent un facteur de risque majeur. A ceux-ci vient s’ajouter le stress, variable à la fois psychologique et hormonale, qui peut conduire au grignotage et à des comportements nutritionnels inadaptés.
Les habitudes de vie familiale impactent la préparation et le partage des repas, le mode d’alimentation, les activités… Nous parlons d’hérédité génétique, certes, mais qu’en est-il de notre hérédité habitudinaire ?
Par ailleurs nous comptons aussi parmi les facteurs de risques fréquemment rencontrés la consommation d’alcool, le mode de vie sédentaire, le manque de sommeil, certaines maladies, l’effet rebond de certains médicaments.

24084906 - fish dish - fried fish fillet with vegetables

Solutions, traiter la cause d’abord

Pour les personnes souffrant de cette problématique il est primordial d’identifier et de traiter la cause du problème plutôt que de se centrer sur les kilos.
Bien entendu il faudra souvent se rééduquer à l’équilibre nutritionnel afin de privilégier de meilleurs choix alimentaires. Identifier nos émotions et nos comportements qui nous poussent à manger sera une étape importante pour une transformation sur la durée.
Enfin rétablir une image de soi positive lorsque cela est nécessaire est indispensable. Il est plus facile d’entretenir sa motivation avec l’estime de soi.
De manière secondaire n’oublions pas non plus l’efficacité des techniques manuelles comme le massage et la réflexologie qui sont des compléments intéressants dans un accompagnement holistique.

Ateliers d’accompagnement

Si vous désirez démarrer ou poursuivre une démarche vers une meilleure gestion du poids des ateliers seront proposés en 2017.
Je vous transmets une approche globale pour vous permettre de progresser dans vos objectifs avec sérénité. L’hygiène alimentaire est basée sur une approche qualitative et non quantitative, permettant ainsi de réapprendre à manger sainement en favorisant naturellement la perte de poids.
D’autre part les techniques de sophrologie et de relaxation permettent de travailler sur la relation au corps et à la nourriture, les comportements alimentaires, la faim et la satiété, le plaisir, la confiance en soi, etc.

Article rédigé par Sélène Lacorde
Naturopathe