Autres optimisme
Optimisme : Voyez-vous le verre à moitié vide ou à moitié plein ?

L’optimisme est défini comme étant un état d’esprit caractérisé par une perception positive du monde et de l’univers, une attitude qui consiste à prendre les choses du bon côté, à garder un moral positif malgré les difficultés éventuellement rencontrées.

Si pour certains cet état d’esprit est naturel, pour d’autres, suite à une éducation ou une expérience de vie, cela semble utopique. Selon Martin Seligman, pionnier de la psychologie positive, le pessimisme se désapprend et l’optimisme s’apprend. Il est donc possible de développer un regard positif sur le monde.

Pour cultiver l’optimisme il est important de connaitre les 3 principes :

•Le positif dure dans le temps, le négatif n’est que ponctuel :

La vie est belle !

Aujourd’hui a été une journée triste et douloureuse mais demain j’y trouverai peut-être plus de joie !

•Le positif contamine tous les aspects de votre vie mais le négatif lui n’est pas contagieux, il se limite à un domaine précis.

Ce n’est pas parce que je viens d’apprendre une mauvaise nouvelle au petit déjeuner que cela va gâcher ma journée en famille au contraire ces moments passés ensemble vont m’aider à me remettre de cette mauvaise nouvelle !

•Je suis responsable des événements positifs de ma vie et je ne suis pas responsable des obstacles rencontrés (mais de ma façon d’y réagir)

J’ai vraiment beaucoup travaillé pour réussir ce concours, je peux être fier de moi.

Je n’ai pas réussi à terminer cette course, les circonstances ne m’étaient pas favorables.

Ce qui peut être dangereux, c’est lorsque l’optimisme est démesuré, coupé de la réalité. Garder la conviction que tout est possible et croire en ses capacités afin de faire d’une expérience désagréable ou difficile un tremplin ou une bonne raison de modifier sa vie pour se tourner vers plus de légèreté, de joie et de bonheur est un état d’esprit sain et constructeur. Etre positif, ce n’est pas se bercer d’illusions, vivre dans le déni et espérer que tout se passe bien, c’est au contraire avoir une vision objective de la réalité et choisir de préférer les aspects positifs des personnes et des événements, savoir qu’il est possible d’apprendre, de mettre des actions en place afin de tirer profit et de sortir grandi d’une expérience malheureuse. C’est (re)devenir acteur de sa vie.

Et si la prochaine fois que vous serez face à une expérience négative, vous preniez le temps d’observer la situation ? Et si vous utilisiez des lunettes spéciales « Bisounours optimiste » ?

Pour adopter un point de vue différent, pour regarder les deux faces de l’évènement… Vous verrez alors toutes les initiatives que le pessimisme vous empêche de prendre et qui pourraient vous mener à un résultat favorable. Vous serez débarrassé de ces convictions limitantes que vous avez développées en généralisant le négatif. Vous élargirez le champ des possibles. Vous pourrez découvrir une tournure positive de l’expérience et utiliser cette situation pour avancer et agir avec enthousiasme au lieu de rester bloquer à ressasser, vous plaindre et regretter…

Finalement, peu importe que vous voyiez le verre à moitié plein ou à moitié vide, les deux visions sont justes. Il est donc vain de se forcer à le voir obligatoirement à moitié plein au nom d’une tendance, d’une mode de la « positive attitude ». Rien ne sert de nier le négatif au contraire, observer d’abord les deux possibilités est une preuve de lucidité. Ce qui compte c’est de garder en tête qu’il existe une source et de se mettre en route vers la fontaine pour remplir ce verre lorsque la soif se fera sentir.

« Un pessimiste voit de la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté » Winston Churchill

Article rédigé par Cécile Miclo
Sophrologue, relaxologue et psychologie positive
06 15 44 57 19

Articles similaires